Carole Hunt

Le blogue officiel de Carole Hunt
  • Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une séparation à l’amiable

Une séparation à l’amiable - Carole Hunt

On dit que le concept de mariage heureux est un mythe, et que cela n’a jamais vraiment existé. On dit aussi que les couples connaissent toujours, à un moment, ou à un autre, des revers et des déceptions. Moi, je pense que je n’ai jamais connu, ne serait-ce qu’une minute, de bonheur dans mon mariage. Mon ex-mari et moi, étions totalement différents l’un de l’autre. Ce n’est pas quelqu’un de mauvais, loin de là, nous n’avions juste pas les mêmes principes de vie. C’est pour cela que je n’ai jamais pu trouver ma place à côté de lui. Il n’y a pas de mots pour décrire mon ex-mari, c’était quelqu’un qui vivait à cent mille à l’heure. Quand il faisait les choses, il ne les faisait pas à moitié, il aimait les fêtes, il aimait recevoir du monde à la maison, et il aimait passer des journées entières à jouer aux jeux vidéo sans rien faire d’autre. Un jour, il a même commencé à me parler d'augmentation mammaire, alors que pourtant, depuis nos tout débuts, il disait me trouver parfaite. Aussi, de mon côté, je suis une femme qui aime bien la tranquillité, j’aimais la solitude et je n’aimais pas quand il y avait foule à la maison. Il y avait aussi le fait qu’il a toujours voulu avoir des enfants et moi non. Depuis l’enfance, je me suis toujours promise à moi-même que je n’aurai pas d’enfants. Bref, au bout de quelques années de mariage, notre différence a commencé à prendre le dessus dans notre relation. Les prises de tête étaient devenues une partie intégrante de notre quotidien. Que ce soit pour une marque de lessive ou de savon, nous nous disputions. Tout devenait source de conflit. Il n’a pas tenu longtemps et m’a dit qu’il allait vivre quelque temps chez son frère. De mon côté, j’étais assez d’accord, je ne pouvais plus supporter ces disputes incessantes. Dès que nous nous sommes mis d’accord sur le fait qu’on allait se quitter, les disputes se sont arrêtées, on se parlait correctement et je l’ai même aidé pour son déménagement chez son frère. Après cela, nous avons convenu d’un divorce à l’amiable. Il faut beaucoup plus que s’apprécier pour tenir toute une vie de mariage, et nous l’avons découvert à nos dépens. Quoi qu’il en soit, tout le monde a trouvé son compte. Des années plus tard, je l’ai vu avec sa compagne et son enfant, il avait l’air épanoui. Quant à moi, j’ai une vie tranquille, je fais un travail qui me passionne et plus important, je n’ai plus cette sensation d’être emprisonnée dans quelque chose que je ne voulais pas faire.

 

The author:

author

Après l'obtention en 1998 d'un DEC en Arts et technologie des médias, Carole Hunt suit quelques cours en création littéraire a l'Université du Québec à Montréal, avant de se lancer dans le monde du web. Elle publie couramment en tant que chroniqueuse, auteure, blogueuse dans les différentes haute sphères du web 2.0 .